A la une

FORMATION ULTIMATE

L’ultimate a massivement investi nos programmations en raison du contexte COVID. Au regard des plus-values éducatives que cette activité apporte, certaines équipes ont fait le choix de la pérenniser.

C’est pourquoi le SNEP-FSU POITIERS propose à tous les enseignants de l’académie une journée de formation Ultimate : règlement, situations, contenus, mise en pratique, …

LE VENDREDI 17 JUIN 2022
A LUSIGNAN, COLLÈGE J. MONNET
DE 9H A 16H30





Circulaire mutations intra-académiques et postes vacants

La circulaire intra-académique est sortie. Vous la trouverez ici : https://www.intra.ac-poitiers.fr/medias/fichier/circulaire-mouvement-intra-academique-2022_1647600306053.pdf

Vous trouverez également le guide du mouvement intra : https://www.intra.ac-poitiers.fr/medias/fichier/guide-mouvement-intra-2022_1647600330430.pdf


Stage Mutations intra 2022

Le stage Mutations intra-académiques 2022 aura lieu :

le vendredi 18 mars à la maison syndicale FSU de POITIERS
16 Av du PArc D’Artillerie

De 9h30 à 17h.

Organisation :
9h30 – 12h : plénière, explication du mouvement, détails de la circulaire.
13h30 – 17h : entretiens individuels avec les commissaires paritaires.

Pour vous inscrire, remplissez ce formulaire et télécharger la convocation ci-dessous pour la donner 1 mois avant le stage à votre chef d’établissement.


Guide PPCR

Guide PPCR et Recours
Voir la page


Kit DHG


CTA budget du 20 janvier : Rien de nouveau sous le soleil ! (Bilan SNES FSU)

Le CTA budget se tenait ce jeudi 20 janvier, avec, sans surprise, son lot de mauvaises nouvelles pour nos conditions de travail à la rentrée 2022. Pourtant un ministre si chahuté, si peu légitime depuis quelque temps, devrait entendre ! Mais la surdité est bien la marque de fabrique de JM Blanquer !

Il nous faudra donc, le 27 janvier prochain, être aussi nombreuses et nombreux que le 13 à lui faire savoir par la grève, notre exigence de métiers reconsidérés, d’emplois créés, de salaires revalorisés.

NIVEAU ENSEIGNEMENTCONSTAT R21PREVISIONS R22EVOLUTIONS DEMOGRAPHIQUES
COLLEGES66 660 élèves66 756 élèves+ 96 élèves
SEGPA2 117 élèves2 066 élèves– 51 élèves
LYCEES PROFESSIONNELS11 289 élèves11 171 élèves– 118 élèves
LYCEES GT37 772 élèves37 566 élèves– 206 élèves
Dont post bac5 018 élèves4 855 élèves– 163 élèves
TOTAUX117 838 élèves117 559 élèves– 279 élèves

A la rentrée 2022 , le Ministère prévoit un recul de 279 élèves pour le second degré de notre académie, baisse qui touche particulièrement les LP et le post bac (« évaporation » de certains élèves de BTS sur laquelle le rectorat réfléchit). La baisse est donc infime au regard du flux global d’élèves ! Elle se répartit de la manière suivante :

Or cette baisse conduit à la suppression de 34 emplois, même si le rectorat ose afficher un excédent de 8 emplois (vous apprécierez la rhétorique ici !)

La ficelle est si grossière qu’elle ne trompe personne. Elle s’explique par la réforme de la formation qui fait que dès la rentrée 2022, de nombreux stagiaires seront affectés temps plein ! Terrible retour en arrière ici ! Aussi, le rectorat prétend que l’académie dispose de davantage de moyens d’enseignement de ce fait ! Durant les 5 années de son ministère, Blanquer aura donc supprimé 7900 postes au niveau national pour le second degré, notre académie ayant payé un lourd tribut dans cette affaire.

Et au moment où tout crie le besoin de classes moins chargées, de moyens pour accompagner les élèves dans leurs apprentissages que la crise COVID a percutés, ce sont encore des moyens d’enseignement qui sont sacrifiés.

Lors de ce CTA, nous avons dénoncé la dégradation des conditions de travail des collègues, l’impact du temps plein des stagiaires sur le mouvement intra (ils préempteront de nombreux postes inévitablement , 86 programmés à ce jour). Ces mêmes stagiaires connaitront une entrée difficile dans le métier ; ce que nous ne saurions tolérer, les conditions de leur formation en tant que stagiaires n’étant pas encore définies ! On nous a seulement assurés qu’ils ne devraient pas faire d’HSA, qu’ils ne devraient pas être affectés sur plusieurs établissements. Des moyens ont d’ailleurs été mis en réserve pour faire face à la réalité de la situation. Mais seront-ils suffisants pour octroyer une petite décharge horaire aux stagiaires comme nous l’avons demandé ? Et d’ailleurs les promesses n’engagent que…

Nous avons interpellé la rectrice sur le prix à payer par l’élève d’un tel budget : la formation est dépecée. En effet certains chefs d’établissement de lycée par exemple abordent la préparation de rentrée sous l’angle des suppressions d’options facultatives que l’on pourrait supprimer pour donner un peu de souffle aux autres enseignements. Dans quelques collèges, les équipes apprennent la suppression de plusieurs classes déjà..

Quelques « miettes » aussi pour accompagner les collèges au plus près des caractéristiques territoriales en aidant les établissements les plus fragiles (4 moyens d’enseignement, le soutien aux LEGT les plus fragiles au regard notamment de la difficulté sociale et des facteurs géographiques (13 moyens d’enseignement), le développement des dispositifs de scolarisation des élèves en situation de handicap (ULIS) : (+ 4 moyens d’enseignement), l’accompagnement des lycées professionnels en matière de décrochage scolaire : (+ 4 moyens d’enseignement), …

Le nombre total d’HSA recule bien légèrement ( équivalent de 4 ETP) et bien logiquement puisque déjà, les HSA prévues aux DHG n’étaient pas toutes consommées, alors avec moins de personnels encore pour les supporter… Le taux de pression sur les HSA reste d’ailleurs trop élevé.

La délégation FSU et CGT Educ’action a donc voté CONTRE ce budget , comme l’ensemble des organisations syndicales en ce qui concerne le budget du second degré.

La déclaration liminaire est ICI.

Et maintenant ?

Le travail a commencé dans les établissements, les chefs ayant reçu leur DHG. Conseils pédagogiques, Commissions permanentes et CA doivent se réunir avant le 4 février, date de remontée de la « coloration », terme qui signifie en vrai quel poste on supprime, quelle spécialité on ferme, quel complément de service et autres réjouissances…

La vigilance est ici de mise et nous vous renvoyons à cet article https://www.snes.edu/article/2-1-5-attention-contrairement-a-ce-que-certaines-autorites-affirment-le-vote-en/

Mais surtout, ne restez pas isolé.e.s : faites connaître dès que possible les éléments de la rentrée à votre s2 s2, faites appel à nous ! Nous pouvons vous aider à construire le rapport de forces chaque fois que nécessaire, vous donner les informations, les outils qui vous permettrons de faire valoir vos droits et ceux de vos élèves !


Pétition : Un nouvel élan pour l’EPS et le sport

Appel : Un nouvel élan pour l’EPS et le sport

Cher·e collègue,
A l’issue de son congrès national, qui s’est déroulé en décembre 2021, le SNEP-FSU a lancé un Appel axé sur la revendication d’augmentation des horaires de l’EPS pour arriver à 4 heures hebdomadaires sur toute la scolarité.
A ce jour, une cinquantaine de personnalités, venues de domaines différents, l’ont signé.

Le SNEP-FSU a décidé de le lancer sous forme de pétition ouverte au grand public.
N’hésitez pas à le signer et faire signer le plus largement possible.


Grève du 13 janvier

1500 personnes à POITIERS, un millier à NIORT, 700 à LA ROCHELLE et 500 à Angoulême : 1/3 des enseignants étaient en grève dans l’académie pour réclamer la cessation de protocoles absurdes et inopinés, ainsi que la fin du mépris affiché par M. le Ministre.


Enquête nationale SNEP-FSU : « Votre avis sur l’EPS »

Quelles représentations ont les élèves de notre discipline ? Et leurs parents ?
Qu’en attendent-ils, les uns et les autres ?
Quels en sont les bénéfices ou les limites selon eux ?

Le SNEP-FSU a lancé une grande enquête nationale destinée aux élèves et leurs parents pour répondre à ces questions.
Fort des milliers de réponses déjà reçues, le SNEP-FSU aura les armes en main pour militer au retour d’une EPS de terrain, proche des attentes des principaux concernés.
Nous faisons donc appel à vous pour faire passer cette enquête auprès de vos élèves !
Ce tutoriel vous explique la démarche à suivre.


Congrès National du SNEP-FSU

Ce sont 240 militants qui se sont rejoints à Porticcio du 29/11 au 03/12/2021 pour statuer sur les nouveaux mandats que l e SNEP-FSU portera pendant 3 ans.

Discussions, débats, amendements, votes, partages, un beau moment de démocratie qui s’est achevé par l’élection du nouveau bureau national et la mise en place d’un co-secrétariat général mixte assumé par Coralie BENECH et Benoît HUBERT.


CR de la mobilisation STAPS du 24/11/2021


Semaine de l’EPS : Le SNEP-FSU réclame 4h d’EPS obligatoire toute la scolarité.


Semaine de l’EPS : bistro péda SNEP / AEEPS

Une vingtaine de collègues se sont réunis ce jeudi 18 novembre pour un bistro pédagogique sur le thème du savoir s’entraîner en EPS, organisé conjointement par le SNEP-FSU POITIERS et l’AEEPS POITIERS. Un moment convivial, des échanges animés et constructifs. Un grand merci à tous les intervenants et aux participants.


Semaine de l’EPS : 4H d’EPS toute la scolarité


Semaine de l’EPS : bistro péda SNEP-FSU / AEEPS


Mutations inter-académiques 2022 : quelques outils

I – Les textes officiels :
Lignes directrices de gestion ministérielles relatives à la mobilité des personnels du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports
Règles et procédures du mouvement national à gestion déconcentrée – Rentrée scolaire 2022
Dates et modalités de dépôt des demandes de première affectation, de mutation et de réintégration – Rentrée scolaire 2022.

II – Calcul du barème :
Le SNEP-FSU met un calculateur à votre disposition : calculez votre barème

III – Barres du mouvement inter 2021 :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-719x1024.png.

IV – Fiches de suivi

V – Bulletins spéciaux
Pour les syndiqués du SNEP FSU.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-1.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-2.png.

Stage mutations inter-académiques 2021

Le SNEP organise un stage Mutations inter-académiques, le lundi 15 novembre 2021, de 9h30 à 17h, à la Maison Syndicale de POITIERS, 16, av. du Parc d’Artillerie 86034 Poitiers.

Chaque année, les collègues nous remercient et saluent l’expertise du SNEP tant sur l’accompagnement dans les projets de mutation avec des conseils personnalisés et précis que sur les recours et contestations auprès des services du rectorat souvent débordés et novices compte tenu des transferts importants de personnels dans les services académiques.

Pour vous inscrire :
1/ envoyez un e-mail à corpo-poitiers@snepfsu.net ou appeler Sébastien Molle au 06.49.20.11.67 pour confirmer votre participation.
2/ Déposer dès à présent (et au plus tard un mois avant la date du stage) une demande d’autorisation d’absence avec la convocation jointe auprès de votre secrétariat d’établissement même si vous n’avez pas cours car cela vous couvre en cas d’accident(modèle joint).

Si vous ne pouvez pas y participer mais que vous envisagez de participer au mouvement 2021, envoyez un e-mail à corpo-poitiers@snepfsu.net ou appeler Sébastien Molle au 06.49.20.11.67 pour expliquer votre projet et être accompagné avec l’expertise SNEP.

Les commissaire paritaires du SNEP-FSU Poitiers


Bulletin de rentrée 2021-2022


Audience de la délégation CGT Educ’action FSU au rectorat

Une délégation CGT Educ’action / FSU (SNES-FSU et SNEP-FSU) a été reçue ce lundi 20 septembre 2021 au rectorat. Les organisations syndicales avaient sollicité cette entrevue pour faire le point sur la situation post-rentrée.

Reçue par le Secrétaire Général, ce dernier admet rapidement que la rentrée n’est pas réussie et que la grogne est partagée par les enseignants mais également par les chefs d’établissement.
Mais les arguments avancés pour expliquer les dysfonctionnements ne sont pas valables : plus de départs à la retraite ou d’arrêts maladie expliquerait par exemple la vacance des nombreux postes 3 semaines après la rentrée…

La délégation est également revenue sur les affectations des TZR et contractuels, sur le mépris des service du rectorat qui ne daignent plus apporter de réponses aux questions posées, …

Le SG a finalement convenu que la solution ne pouvait passer que par la mise en place d’une réunion par quinzaine entre les organisations syndicales et les services du rectorat !

Il faut continuer de nous faire remonter les infos, les dysfonctionnements… pour appuyer cette mise en place d’une réunion paritaire !

Vous trouverez ici le CR complet de l’audience :


Le SNEP-FSU réclamait un protocole de reprise du sport scolaire depuis la rentrée 2020. La direction nationale de l’UNSS (DNUNSS) vient enfin d’accéder à notre demande.
Elle vient de rendre public le protocole national (15 jours après la rentrée) valable jusqu’au 15 novembre pour les activités dans le cadre de l’UNSS.

Ce protocole s’appuie fortement sur le texte de cadrage de l’EPS du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports (MENJS). Sur le principe, le SNEP-FSU n’y voit pas d’inconvénient.
Si nous comprenons les précisions apportées sur le brassage des élèves, un certain nombre d’affirmations vont à l’encontre des volontés et objectifs affichés par le ministère :   Les transporteurs peuvent-ils exiger le pass sanitaire pour les élèves et les enseignants?    Pass sanitaire dans le protocole UNSS : Les collectivités et/ou les transporteurs peuvent exiger le pass sanitaire pour les élèves comme pour les enseignants. Et bien, non ! Ce passe ne peut être exigé : 1) ni pour l’accès aux équipements sportifs. Le SNEP-FSU interviendra auprès des collectivités qui l’exigeraient et en référera aux préfets si nécessaire. Un certain nombre de situations ont déjà été réglées.
2) ni pour les transports publics courte distance ou dans des bus spécialement affrétés (FAQ du 10/09/21, p26)
Que la DNUNSS abandonne les AS et les DD et DR UNSS de la sorte, est inacceptable ! Distanciation physique dans le protocole DNUNSS : En intérieur, la distanciation d’1m entre 2 personnes est préconisée.   Toujours non ! Le cadre sanitaire pour le fonctionnement des écoles et établissements scolaires (Activités physiques et sportives, p3) affiché sur le site du ministère et faisant foi, précise que la pratique se fait dans le respect d’une distanciation adaptée à l’activité. Ce n’est pas du tout la même chose. Il s’agit d’une interprétation abusive de la part de la DNUNSS qui ne retient que le cadre général et occulte le paragraphe spécifique « Activités physiques et sportives ».   Les sports collectifs en compétition après le 15 novembreLes rencontres dans le protocole UNSS : En intérieur, les sports collectifs interpénétrés de compétitions seront reportés pour les phases qualificatives après le 15 novembre.   Rien ne justifie une telle décision. Handball, Basket-ball, Futsal etc… se pratiquent en salle ! Seuls les sports de contact ne sont pas autorisés en intérieur (FAQ, p31). La DNUNSS, en interdisant l’organisation de ces rencontres avant le 15 novembre, compromet toute l’année scolaire car nous savons bien que le début d’année est crucial pour la suite.   Dans le protocole UNSS : L’UNSS propose un temps d’activités périscolaires. Non, le sport scolaire (AS et UNSS) ne constitue ni une activité périscolaire, ni extra-scolaire. Il est SCOLAIRE !

Enfin, si la DNUNSS affirme vouloir agir dans le respect des règles sanitaires, rien ne l’oblige à en inventer.   Le SNEP-FSU regrette vivement certaines affirmations de ce protocole et demandera à la DNUNSS mais aussi au ministère de faire évoluer ce texte dans les plus brefs délais afin de permettre au plus grand nombre de nos élèves de retrouver une pratique sportive et artistique riche et nécessaire.

Secrétariat national du SNEP-FSU  



Les Happy Hour du SNEP-FSU POITIERS

Le SNEP-FSU POITIERS invite les collègues d’EPS à partager un moment convivial autour d’un verre le jeudi 30 septembre à 18h dans différentes villes : Niort, Poitiers, Angoulême, Bressuire, Tonnay-Charente…

Objectif : passer un bon moment tout en évoquant le contexte actuel : difficultés rencontrées par les collègues, injustices, opacité des affectations, emplois…
Il s’agira également de voir quelles sont les solutions pour lutter contre ses difficultés.

Venez nombreux, les inscriptions c’est ici => Inscriptions

Enquête nationale du SNEP-FSU

Afficher la réalité du terrain !  

Le SNEP-FSU lance une enquête nationale sur la situation de rentrée.
Depuis 2018, et l’arrivée de JM Blanquer rue de Grenelle, le second degré public compte 85 000 élèves de plus et 771 postes de moins en EPS !
Evidemment, les conditions se dégradent dans les établissements et nous avons besoin de faire un état des lieux précis de la situation pour la dénoncer mais aussi exiger les moyens pour plus et mieux d’EPS et de sport scolaire.

C’est pourquoi nous vous invitons à remplir massivement cette enquête qui permettra d’afficher la réalité du terrain lors de notre conférence de presse du Jeudi 16 Septembre et ainsi s’opposer à une communication ministérielle qui clame que « tout va bien ».   Merci de nous retourner vos réponses avant le Lundi 13 Septembre pour permettre d’analyser les informations.
Toutes les informations recueillies par les sections locales ou nationale du SNEP-FSU permettent d’agir et de peser à tous les niveaux pour faire avancer l’EPS et le sport scolaire : elles sont essentielles.

A vos claviers, et merci d’avance !   Syndicalement,

Le secrétariat national du SNEP-FSU


UNSS – Rentrée 2021 : l’analyse du SNEP-FSU

Le SNEP-FSU fait une analyse étoffée de la situation de l’UNSS en cette rentrée 2021 :
– Bilan de l’année passée.
– Analyse de données statistiques.
– Conséquences sur le budget.
– Programme de l’année 2021-2022 : ce que prévoit l’UNSS / Les attentes du SNEP-FSU.
– …


Mouvement intra-académique 2021 : lettre à Madame la Rectrice

Madame La Rectrice,

Nous demandons à être reçu-es en audience dans l’urgence, au regard de la situation issue du mouvement intra-académique.

A l’heure où nous parviennent les résultats, nous observons cette année encore des erreurs grossières et scandaleuses.

L’an dernier, nous avions déjà dénoncé cette situation dès les mois de juin 2020, puis lors des groupes de travail sur le bilan du mouvement. Nous vous avions adressé l’ensemble des erreurs que nous avions identifiées, en détail, et qui sont restées sans réponse durant des mois, et toujours sans réponse à ce jour.

La seule prise de parole fut celle de Monsieur le Secrétaire Général en groupe de travail pour minimiser ces erreurs et s’engager à améliorer la situation lors du mouvement 2021. Malgré cela, nous constatons qu’il n’en est rien.
Ainsi, pour la 2ème année consécutive, les enseignant-e-s d’EPS demandeurs de mutation auront été traité-e-s en toute opacité et en toute iniquité.

Nous remettons en cause la sincérité et l’équité du mouvement 2021, comme ce fut le cas en 2020, où nous avions relevé un niveau d’erreur pouvant atteindre 75% sur certain département.

Vous trouverez ci-dessous quelques situations qui nous interrogent (non publiées pour cause de confidentialité). Un tel niveau d’erreur est pour nous incompréhensible et injustifiable. Il nous interroge également sur l’ensemble du mouvement.

Nous réaffirmons que seule la présence des commissaires paritaires du SNEP pour contrôler le travail de l’administration est une garantie pour la profession d’un mouvement équitable et transparent.

Nous demandons le retour du dialogue social paritaire pour les mutations (ainsi que pour l’ensemble des opérations de carrière de la profession).

Faute de quoi, le gouvernement et le rectorat porteront la responsabilité du mécontentement, de la colère et de la défiance qui se développent au sein de la profession face à de telles injustices.

Nous vous prions d’agréer l’expression de nos sincères salutations et de notre attachement au service public.

Le secrétariat académique du SNEP-FSU Poitiers


Mouvement intra-académique 2021 : un scandale

Vous trouverez ici les résultats du mouvement intra académiques 2021 en EPS, connus à ce jour.

Certaines informations sont encore manquantes, du fait de la volonté du gouvernement de tenir à l’écart les représentants élus du personnels et de gérer toutes les opérations de mutation et de carrière dans la plus grande opacité.

Ce que nous pouvons d’ores et déjà dire, c’est que certains de ces résultats sont faux. Nous avons déjà observé des erreurs manifestes et grossières. Nous craignons que ce ne soit l’arbre qui cache la forêt.

Voici quelques exemples d’erreurs que nous avons relevées :

– Un collègue obtient un LP, avec 222 points… Quid d’un autre demandeur disposant de 269 points sur ce même vœu ?
–  Comment une personne disposant de 1010.2 points sur un vœu commune dans laquelle est implanté un unique établissement peut-elle être devancée par une autre disposant de 836.2 points.
– Pourquoi un enseignant ne se voit attribuer que son 14e vœu quand il aurait dû obtenir son 9e avec 744 pts, lui-même attribué avec 671 points à quelqu’un d’autre ?

Bien d’autres situations nous interrogent, mais en l’absence de transparence des opérations, nous ne sommes pas en mesure de les justifier.

Malgré les engagements pris par le rectorat, pour cette année, pour un mouvement plus juste, nous constatons qu’il n’en est rien.

Nous appelons toute la profession à un sursaut civique et militant en envoyant massivement le texte ci-dessous aux adresses suivantes : 
mvt2021@ac-poitiers.fr    +      dpe@ac-poitiers.fr

« POUR UN MOUVEMENT TRANSPARENT ÉQUITABLE ET JUSTE.

NOUS DEMANDONS LE RÉTABLISSEMENT DE  GROUPES DE TRAVAIL EN PRÉSENCE DES REPRÉSENTANTS DES PERSONNELS ELUS »

Sans ce sursaut civique, les injustices liées au mouvement, mais également  à la gestion des carrières perdureront voire s’aggraveront au fil des ans.


Mutations intra : vérification des barèmes

Chaque participant au mouvement intra 2021 doit veiller à bien vérifier son barème pour chacun de ses vœux, sur SIAM via Iprof 

Jusqu’au 17 mai 17h :

Date limite de remise de pièces justificatives après publication des barèmes retenus pour demandes éventuelles de corrections de barème.
Pour toute demande de modification adresser un mail à mvt2021@ac-poitiers.fr

Jusqu’au 20 mai 12h :

Consultation des vœux et barèmes sur SIAM via I-Prof.
Envoyer une copie de ses voeux de mutations, au SNEP FSU Poitiers à l’adresse : corpo-poitiers@snepfsu.net 

Les commissaires paritaires du SNEP FSU continuent d’accompagner la profession, nous avons besoin pour cela d’un retour massif des collègues demandeurs de mutation, afin de travailler à la vérification des barèmes et vœux afin d’éviter que le mouvement de cette année ne soit de nouveau une loterie avec quelques gagnants et beaucoup de perdants.

C’est malheureusement ce qui s’est passé l’an dernier dans notre académie, conséquence directe de la loi de transformation de la fonction publique et de la disparition des CAPA et Groupes de travail sur le mouvement.


UNSS : Postes vacants

Vous trouverez sur le site Place de l’emploi public la liste officielle des postes vacants à l’UNSS.

Les dossiers de recrutement sont à retourner avant le 15 mai.

Voici la fiche de poste pour le recrutement du directeur académique de l’UNSS POITIERS.


Tous pour un mouvement transparent, un mouvement transparent pour tous !

Mardi 6 avril 2021 à 12h, prendra fin la période de saisie des voeux pour le mouvement intra académique.

Cette année encore, les commissaires paritaires du SNEP-FSU Poitiers sont sur le pont pour résister et lutter contre le système opaque et injuste mis en place par le ministère.

Nous ne nous résignons pas à voir les services du rectorat réaliser un mouvement des personnels qui ne respecte pas les règles, vos voeux et vos barèmes, comme ce fut le cas l’an dernier.

Nous continuerons à dénoncer cette opération de sabotage du droit à mobilité et de nos statuts et à réclamer la transparence du mouvement en ayant accès à toutes les informations nécessaires (comme c’était le cas auparavant).

La loi de transformation de la fonction publique et son corollaire, la suppression de toutes les instances paritaires, doit être abrogée.

Le contrôle, par les élus du personnel, des opérations de gestion doit être rétabli, car il est la seule garantie d’une réelle équité.

La lutte continue, mais elle ne peut se faire sans vous.

L’an dernier, vous avez été nombreux à nous transmettre vos voeux de mutation. Cela nous avait permis de reconstituer le VRAI mouvement, de l’adresser au rectorat et de mettre en lumière un taux d’erreur hallucinant (jusqu’à 75% d’erreur en Charente). A ce jour, la seule réponse des services est le déni du travail de vos élus et le mépris de toute une profession et de la quinzaine de collègues victime de cette situation (erreur ou absence de mutation).

Nous vous appelons à nous adresser massivement vos voeux de mutation et les informations vous concernant en lien avec le mouvement. Avant le 6 avril si vous souhaitez avoir un retour de vos élus sur vos choix, au plus tard le 15 mai si vous souhaitez juste un contrôle de vos barèmes.

Seule une mobilisation de toute la profession pourra contrer cette dégradation sans précédent de notre droit à mutation. Sans votre action, vos élus du SNEP-FSU sont en difficulté pour défendre ce droit statutaire.

Tous vos retours à corpo-poitiers@snepfsu.net

Les commissaires paritaires du SNEP-FSU Poitiers


Des prévisions de rentrée toujours plus exsangues pour l’Ecole : Une Administration de plus en plus aveugle aux réalités de terrain …

Les personnels et agents de l’Education qui sont sur le terrain, écoutent avec beaucoup d’amertume, les annoncent quotidiennes de nos gouvernants mettant en avant le caractère « essentiel » de l’Ecole et remerciant les personnels de l’Education pour le remarquable travail et la force d’adaptation dont ils font et ont fait preuve depuis plus d’un an maintenant .

Ces mêmes personnels voient chaque jour les besoins urgents d’un service public d’éducation qui demain ne pourra plus du tout remédier à des inégalités gravement enkystées depuis des années.

Sur le plan sanitaire, même si l’académie de Poitiers ne connaît pas les taux de contamination de certains territoires, la situation se dégrade, et avant les annonces du président Macron , les classes fermaient les unes après les autres. La vaccination de tous les personnels est urgente maintenant pour que cette période de fermeture des écoles ne soit pas peine perdues.

Les représentants du personnels réunis en Comité Technique Académique préparant la rentrée 2021dénoncent le caractère exsangue du dialogue social.

En effet, malgré la situation sanitaire très compliquée, qui dégrade considérablement les conditions d’enseignement et d’apprentissage de nos élèves, la Rectrice d’académie décline inexorablement, la politique d’austérité du gouvernement, politique aveugle et sourde aux besoins criants du terrain, aux besoins de nos élèves et  ce malgré les alertes sur la situation dans toutes les instances des représentants  FSU CGT Educ’action et les votes unanimement contre des organisations syndicales.

Les réformes se font sans moyens complémentaires. Ce sont même des suppressions de postes annoncées pour la rentrée 70 postes en moins pour l’académie de Poitiers « compensées » par 45 postes en Heures Supplémentaires. Des heures que les professeurs ne peuvent plus assumer tant la charge de travail est déjà énorme, des heures qui seront rendues et que le ministre rendra à l’Etat , alors que les élèves ont besoin de soutien, que les effectifs  classes pourraient être allégés, que des élèves à profil particulier pourraient être davantage accompagnés.

Mais pour cela, il faut des moyens et des moyens HUMAINS !  

Derrière les chiffres, il y a aussi et surtout LA REALITE  : classes surchargées, conditions d’apprentissage des élèves dégradées, des Psychologues de l’Education Nationale débordés alors que le suivi et le conseil aux élèves est primordial dans un climat anxiogène, vies scolaires sous tension, des personnels épuisés à tous les niveaux, aucun moyen supplémentaire en matière d’accompagnement sanitaire et sociale alors même que les besoins sont grands, c’est de redéploiement dont on nous parle… « déshabiller Paul pour habiller Jacques ».

Voilà le bilan d’une académie qui prétend faire de l’ambition  scolaire des élèves sa priorité et qui place sur sa feuille de route de ressources humaines « le bien être des agents au travail ».