STAPS

Inauguration du G3 à POITIERS

Le SNEP-FSU était présent lors de l’inauguration du G3, complexe sportif Marie-Amélie LEFUR, athlète paralympique ayant fait ses études à l’Université de POITIERS.

Beau moment de partage autour des valeurs du sport.

 

 


Formation universitaire : futurs enseignants en difficulté mais polyglottes ! Edito de T. MAGNAIN

Le patron du MEN annonce sur tous les plateaux télévisuels et radiophoniques que la formation des futurs enseignants est un enjeu majeur.  Super, alors sur le terrain ça donne quoi ?
A la Faculté des Sciences du Sport de Poitiers, en septembre 2018, c’est -30% sur les heures d’enseignements scientifiques et -30% sur les heures d’enseignements de pratiques sportives. C’est une formation étudiante qui passe de 1800 heures sur les 3 ans de licence à 1200 heures. Patron, nous ne sommes pas bons en maths mais ça fait bien une réduction de 30%.  Que dirait-on si les heures d’enseignement de l’EPS en Cycle 4 passaient de 3h à 2h (Diminution de 30%) ? Il est vrai que nos collègues dans les établissements ont remarqué une hausse significative des compétences et des connaissances culturelles, scientifiques et professionnelles de nos étudiants qui justifie une telle coupe…. D’ailleurs l’équipe de formateurs tient à remercier les collègues tuteurs qui complètent avec beaucoup de professionnalisme ce travail de formation. Encore un exemple où les agents comblent les manques de l’institution.

Le patron nous affirme de sa tour d’ivoire qu’il faut rationaliser les moyens. Alors comment l’Université de Poitiers a décidé de rationaliser ? En maintenant les heures d’enseignements disciplinaires malgré cette coupe budgétaire ? Eh non…  Si les connaissances disciplinaires, professionnelles, scientifiques et culturelles sont plombées de 30% à 50%, les volumes d’enseignement de l’Anglais, piloté par la maison des langues, augmentent de 152% !!!! Oui, oui vous avez bien lu… Jupiter parle en Anglais alors tous ses administrés devront en faire autant. Un(e) étudiant(e) de la Faculté des Sciences du Sport de Poitiers aura eu sur son cursus universitaire 144 heures d’Anglais et 16.5 heures de Handball. Voilà un futur professionnel bien armé. Il n’aura rien acquis sur les savoirs disciplinaires mais il pourra exprimer son incompétence en Anglais…

Le patron a fait l’agent commercial de Parcoursup. Après un travail de longue haleine élaboré par la conférence des directeurs et des doyens STAPS, suivi de prêt et éclairé par le SNEP, il a été possible de retenir des étudiants ayant un profil qui leur permettrait d’optimiser leur chance de réussite. La prise en compte de leurs compétences littéraires, scientifiques, sportives ainsi que leur engagement associatif ont été les éléments sur lesquels les lycéens ont été classés. A la demande du Rectorat, la FSS de Poitiers a accueilli 500 étudiants. Pour cela il est à noter que le Doyen a obtenu des postes supplémentaires pour assurer l’accueil des étudiants et la mise en œuvre des formations. Parfait ? Non ! encore faudrait-il préciser les conditions du service après-vente. A la rentrée, ce sont 32 étudiants par groupe. Vous me direz que ce n’est pas pire que les conditions de nos collègues dans le secondaire. C’est sûr, sauf qu’il nous est demandé de les faire progresser dans les pratiques sportives, de les faire progresser dans leur pratique d’intervention, de les former à la complexité de la transposition didactique, de les préparer aux concours. Et enfin cerise sur le gâteau, il nous a été dit que les formateurs seront évalués par les étudiants quant à leur capacité à répondre à ces missions. Le tout, avec un volume réduit de 30 %. Mais bon tant qu’ils parlent Anglais….

Thomas MAGNAIN

Enseignant EPS


Postes ouverts à candidature à la faculté des sciences du sport de POITIERS

4 postes sont à pourvoir cette année à la fac. Si vous êtes intéressés vous pouvez poser votre candidature :

-> 1 poste à LA COURONNE : fortes compétences pratiques et didactiques dans une ou plusieurs APSA suivantes : athletisme et/ou natation et/ou APPN et/ou combat. Une forte polyvalence en APSA sera également appréciée.

-> 3 postes à POITIERS :
– Fortes compétences pratiques et didactiques dans une ou plusieurs APSA suivantes : athlétisme et/ou sports collectifs de grands terrains et/ou activités physiques de pleine nature. Une forte polyvalence en APSA sera également appréciée.
– Fortes compétences pratiques et didactiques en Volley-Ball. Polyvalence en APSA.
– Fortes compétences pratiques et didactiques dans les activités physiques de développement, d entretien de soi (conditionnement et reconditionnement physiques musculation, step, fitness, cours collectifs), polyvalence forte dans une/plusieurs autres APSA.


Journée nationale des STAPS, le SNEP-Fsu à la Faculté des Sciences du Sport de Poitiers (FSS)

Jeudi 15 mars à l’occasion de « la journée nationale des STAPS », à l’Université de Poitiers, rencontre de travail entre Aurélien Pichon, Doyen de la Faculté des Sciences du Sport et Christophe Mauvillain Secrétaire académique du SNEP-Fsu.

Les échanges de qualité ont permis de dresser un premier bilan des mesures induites par ParcourSup, au niveau des STAPS en général et de la FSS de Poitiers en particuliers.

Premier constat : La situation globale des STAPS en France, notamment le ratio moyens financiers, matériel, postes/nombre d’étudiantes et étudiants, ne sera pas réglé par ParcourSup.

Même si les moyens dégagés ici ou là sont importants, comme à Poitiers avec l’obtention de 6 postes fixes, dont 4 d’enseignants d’EPS, ils ont parfois été arrachés de haute lutte ils ne sont pas forcément partout pérennes. A Poitiers, ces postes ont été acquis dans la durée. Ils constituent une forme de reconnaissance de la qualité du travail mené depuis de nombreuses année, de manière complémentaire par les différents acteurs des champs de l’EPS et des APS, agissant au niveau de l’Université et du rectorat, dont le SNEP-Fsu.

Ces postes permettront peut-être d’absorber l’augmentation de la capacité d’accueil et l’afflux supplémentaire d’étudiant.e.s en STAPS à la rentrée prochaine sur les deux site de l’UP (+150 répartis sur Poitiers et Angoulême), mais ils ne résoudront en rien les difficultés actuelles et le sous-encadrement constaté et dénoncé depuis quelques années dans les filières STAPS en général. Par ailleurs, certaines universités organisent une limitation volontaire de la capacité d’accueil dans certaines UFR STAPS, indépendamment de la pression sur le territoire, comme c’est le cas à Bordeaux.

Si nous pouvons noter une réelle volonté de créer +3340 places nouvelles au plan national, dont 2982 en Licence et 358 en DEUST, encore faut-il que cette montée en charge soit harmonieusement répartie dans les différentes universités.

Or, ce n’est pour l’instant pas le cas. En effet, l’UFR STAPS de Bordeaux pourtant bien dotée en installations sportives ne proposant que 350 places, les autres UFR STAPS de la Région Nouvelle Aquitaine se retrouvent sous tension, avec un pourcentage de candidats « hors secteur » sur les universités de Limoges et de Poitiers de 70% et 66% respectivement.

C’est une problématique que le SNEP-Fsu Nouvelle-Aquitaine (Poitiers-Limoges-Bordeaux) exposera auprès du recteur Dugrip, coordinateur de la Région académique Nouvelle-Aquitaine et auprès du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche via le Secrétaire général du SNEP-Fsu.

Christophe Mauvillain

Les 4 postes EPS à pourvoir à l’Université de Poitiers au 01/09/18 sont :

1-0860856 UNVIVERSITE DE POITIERS-N°4551 EPS-Site LA COURONNE (16) Profil : Fortes compétences didactiques et Pratiques dans 1 ou plusieurs APSA suivantes : Athlétisme et/ou Natation et/ou Activités de Pleine nature et/ou Combat. une forte polyvalence en APSA sera également appréciée.

2- 0860856 UNVIVERSITE DE POITIERS-N°4552 EPS-Site POITIERS (86) Profil : Fortes compétences didactiques et Pratiques dans 1 ou plusieurs APSA suivantes : Athlétisme et/ou Sports Collectifs de Grands terrains et/ou Activités de Pleine nature. une forte polyvalence en APSA sera également appréciée.

3- 0860856 UNVIVERSITE DE POITIERS-N°4553 EPS-Site POITIERS (86) Profil : Fortes compétences pratiques et didactiques en Volley-Ball. Polyvalence en APSA.

4- 0860856 UNVIVERSITE DE POITIERS-N°4554 EPS-Site POITIERS (86) Profil : Fortes compétences didactiques et Pratiques dans les Activités de développement, d’entretien de soi, (Conditionnement et reconditionnement physique musculation, step, fitness, cours collectifs), polyvalence forte dans une/ou plusieurs autres APSA .

Date limite de dépôt des candidatures : 12/04/18 sur Galaxy.

 


Action contre la réforme « Parcours Sup » et la sélection à l’entrée des universités.

Ce matin, jeudi 1er février, le SNEP-FSU s’est mobilisé sur le Campus de l’Université de Poitiers, devant l’Amphi de la Fac de Droit, à l’appel des organisations syndicales suivantes: CGT, FO, FSU, SGL (Syndicat Général des Lycéens), SUD, UNEF, UNL (Union Nationale des Lycéens).
Nous avons participé à la distribution d’un tract d’informations aux étudiants et aux 400 Professeurs Principaux de l’académie convoqués par l’Administration pour être « briefés » sur la mise en place de la sélection à l’entrée de l’Université, qui ne doit pas son nom, sous couvert de « pré-requis ».

Derrière cette réforme « Parcours Sup » d’apparence technique, mal préparée, imposée à marche forcée après l’échec programmé d’APB (Admission Post Bac), se cache la mise en place de la sélection à l’entrée de l’Université. Nous personnels de l’enseignement secondaire et supérieur, appelons à refuser ce recul historique du Droit à l’Éducation.

Nous exigeons le retrait du Projet de loi « relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants » car:
– Elle organise dans les faits l’exclusion de nombreux et nombreuses bachelier.es de l’université
– Elle est inapplicable pratiquement et pourtant déjà imposée dans tous les lycées et universités en dehors de tout cadre légal.

La situation doit évoluer vers un investissement massif dans l’éducation, la création de places dans le supérieur, l’embauche de personnels titulaires et la construction de locaux, pour démocratiser l’accès des jeunes à l’université et offrir des perspectives ambitieuses aux 300 000 étudiants supplémentaires qui se présenteront tous les ans, pendant les 5 prochaines années, à l’entrée de l’Université et de l’Enseignement supérieur.


Effectifs STAPS POITIERS rentrée 2018.

Alors que le gouvernement met en place la réforme « parcours sup » avec notamment les fameux « Pré-requis », les facultés envisagent-elles de leur côté plus de moyens pour plus de places ? Qu’en est-il de la position de Mme la Rectrice ?

Un début de réponse ici :

places en_STAPS_à la rentrée 2018